3

Goûter l’impermanence ou l’exercice du STOP

Tout est impermanent.  On peut même dire que c'est la seule chose qui soit permanente !  

On peut rien y faire et en général, on se laisse ballotter entre la joie et l'angoisse - selon que l'on considère ce qu'on est en train de vivre : positif ou négatif.  Attaché au "positif" et luttant contre le "négatif".

A nous alors, choisir de lâcher prise... Ce fameux lâcher prise dont on nous rabat les oreilles!

De quoi parle-t-on exactement ?  Lorsque nous avons de la difficulté à lâcher, nous pouvons remarquer deux tendances: la prise elle-même​ et l'attachement.  Les deux font mal, les deux font souffrir.  Plus on s'y identifie et plus ils font mal.  

Alors quoi faire ? Les laisser passer ! Comme des nuages dans un ciel très bleu.  Ils passent.  

Nous avons toujours le choix : Allons-nous essayer de nous agripper à nos émotions-nuages ou allons-nous les laisser passer ?  

Les regarder passer, sans indifférence... Nos émotions, nos pensées sont là.  Mais sans s'y agripper non plus. ​

Facile à dire, pas facile à faire.  C'est vrai.  Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas essayer !

"Le changement est inévitable, mais l'épanouissement personnel est un choix."

Bob Proctor

Oui, prendre la décision qu'elle que soit l'expérience que nous sommes en train de vivre, la regarder comme une opportunité d'apprendre sur nous-mêmes, sur la vie...

Et donc, pleinement goûter ce moment pour ce qu'il est.

Cela n'a aucune importance que notre interprétation de ces moments soit joie ou tristesse, noir ou blanc, doux ou amer, fou ou raisonnable...  Ces étiquettes nous empêchent de pleinement goûter ces moments de vie.

Je vous propose cette semaine, d'explorer ces notions de lâcher prise et travailler avec l'exercice STOP.  

Vous pouvez commencer avec des sensations et des émotions agréables.  Puis aller vers d'autres, neutres.  Et lorsque vous vous sentirez prêt à sauter le pas, vers les émotions négatives.

Voici l'exercice que je vous propose:

STOP

Stop !

Stopper.  Sans mettre une étiquette sur ce que vous vivez.  Vous vous arrêtez.

Prise de conscience que les pensées et émotions ont pris énormément de poids dans votre tête. 

Toujours respirer.

Expirer. Très important !  

Pour faire de la place à une nouvelle énergie toute fraîche et toute neuve, nous devons d'abord faire de la place.

Inspirer.

Expirer de nouveau... Puis...

Observer

Ressentir, tâter, savourer ce moment.

Où est-ce que cette sensation se trouve dans votre corps ?  

Quel en est la texture ?

..Ça tire ? Ça pique ?  Ça chauffe ? ... Explorer, Observer...  Prenez votre temps.

​Finalement...

Poursuivre.

Toujours sans y mettre une étiquette, remercier la vie de vous avoir offert cette opportunité d'apprentissage.  Et retourner ensuite à votre occupation, sans y réfléchir plus longuement.

Donc, si je résume les quatre étapes : S.T.O.P.

S    Stopper

T    Toujours Respirer

O    Observer

P    Poursuivre

Au début, cette exercice ne sera peut-être pas facile.   C'est normal.  

Notre esprit est tellement habitué à juger et attacher à chacune de nos expériences préjugés, blâmes, idées, raisonnements, joies.. qu'il est difficile d'abandonner cette habitude.

Mais plus vous le ferai, plus le processus se manifestera de manière naturel.

J'adorerais lire vos commentaires, réactions et vécus avec cet exercice !!  

A bientôt !   En vous souhaitant des explorations très riches !!

Jessica Sarapoff
 

Cliquez ici pour laisser un commentaire 3 Commentaires